TE MOOREA CLUB

Îles du Vent (Moorea)

Projet de plantation d’arbres fruitiers sur le parcours Vaiare-Temae et nettoyage du sentier qui mène à Moua Puta.
Montant demandé : 2 887 000 xpf (24 000 €) sur un total de 2 887 000 xpf.
Subvention attribuée : 2 004 000 xpf (16 800 €).

Présentation du projet

te-moorea-coverProjet 1 : utiliser les sentiers du Raid Painapo 2015 pour effectuer le reboisement en arbres fruitiers (oranges, papayes, cocotiers, avocats, fei, bananiers, citroniers). Afin de préparer les espaces de plantation, les alentours doivent être dégagés des éléments qui peuvent gêner la croissance des fruitiers. Les fruits seraient plantés par les enfants des écoles de Teavaro qui se réappropriaient leurs montagnes et seraient par la même occasion sensibilisés à la protection de l’environnement au travers d’ateliers pédagogiques. Chaque randonneur pourra à terme, se ravitailler en fruits locaux tout le long du circuit. La saison des oranges (juin à août) sera le prétexte de grandes sorties annuelles familiales comme c’est déjà le cas à Punaruu ou à Paea sur l’île de Tahiti. Des pieds d’orange endémiques existent depuis des décennies dans cette vallée, mais ils sont en voie de disparition. Ce circuit est appelé à devenir un grand classique de la randonnée à Moorea car il se situe à proximité du quai. On peut imaginer des groupes de marcheurs descendre la journée depuis Papeete, entamer le parcours pour la découverte des lieux est terminer la journée en famille à la plage de Temae.   Projet 2 : réaménager le sentier du Moua Puta (montagne percée) en nettoyant la piste, en posant des pancartes signalétiques et en installant de nouvelles cordes afin de faciliter la montée au sommet. La piste est actuellement fermée par une forêt de Purau.  

Présentation de l’action environnementale

L’intérêt environnemental du projet repose sur le repeuplement fruitier de la zone Vaiare-Temae mais aussi et surtout sur la lutte contre la prolifération du miconia et des lianes envahissantes (pohue) que l’on peut recenser dans la vallée Teavaro et sur le sentier du Moua Puta. Ces nuisibles touchent 70 % de la population sur le fenua (soit 80 000 ha) et 25% à Moorea.  

Présentation de l’action en faveur du handicap

N/A

La réserve parlementaire permettrait de couvrir les frais suivants :

  • achat d’équipements de travail
  • indemnités pour 6 jeunes
  • achat de pieds d’arbres fruitiers
  • transport