ASSOCIATION TE MANA O TE MOANA

Îles du Vent (Moorea)

Projet de création d’un « fare éducatif » sur les questions de préservation des ressources marines polynésiennes.
Montant demandé : 2 720 000 xpf (22 800 €) sur un total de 4 720 000 xpf.

Présentation du projet

te-mana-coverLa Polynésie française est un véritable vivier et garde-manger naturel que l’on doit préserver. La population polynésienne prend conscience de la nécessité de préserver les ressources marines polynésiennes et ses espèces emblématiques comme les tortues marines.

La prise de conscience passant obligatoirement par une meilleure information et un meilleur partage des connaissances, l’association souhaite dédier un fare pōte‘e et y initier des journées de rencontre d’échanges de partage de connaissances et de savoirs, à travers l’organisation d’expositions et de journées à thème.

Ce fare éducatif se veut être un lien entre la nature et la culture, un lieu où l’on apprend et où l’on comprend notre richesse marine insulaire, en vue d’une meilleure préservation. Cette action se veut être un projet d’éducation à l’environnement et vise à préserver notre écosystème marin polynésien pour nos futures génération.

 

Présentation de l’action environnementale

L’action environnementale est au cœur du projet d’éducation proposé ici.

 

Présentation de l’action en faveur du handicap

Le fare pōte‘e Te Moana accueillera avec un intérêt tout particulier les enfants provenant du centre de l’île, car nous devons tous être acteur de l’autre monde de demain, sans distinction aucune.

La réserve parlementaire permettrait de couvrir en partie les frais suivants :

  • construction du fare pōte‘e : achat des matières naturelles et locales (pandanus, bois, niau), fournitures et entretien
  • animation et organisation de journées à thèmes, expositions : fournitures de bureau (papier, cartouches, encre), salaire pour animations pendant 12 mois, préparation des expositions (contenu, logistique), communication, transports
  • impression de supports d’éducation et de sensibilisation : 4000 exemplaires du livret français-tahitien