ASSOCIATION HEIVA I TATAKOTO

Tuamotu (Tatakoto)

Acquisition de véhicules terrestre et marin pour mettre en place des journées découvertes et formation à la préservation de l’environnement.
Montant demandé : 7 000 000 xpf (59 000 €) sur un total de 7 000 000 xpf.

Présentation du projet

L’atoll de Tatakoto étant une île basse, est particulièrement exposé aux dangers de la montée des eaux. Son isolement au sein de l’archipel des Tuamotu pose d’autres problèmes environnementaux (indépendance énergétique, traitement des déchets, traitement des eaux usées.) La population de la commune s’élevant seulement à 300 habitants, les dotations de l’État ne lui permettent pas de pouvoir faire face seule à ces dangers.

heiva-tatakoto-coverDans cette optique, l’association HEIVA I TATAKOTO a décidé d’étendre ses statuts et de s’occuper de la préservation de l’environnement de Tatakoto. L’association a donc dans l’intention de proposer des “journées découvertes et formation à la préservation de l’environnement”.

Afin de pouvoir mettre en place ces journées, l’association a besoin de véhicules terrestre et marin afin de pouvoir amener des groupes de jeunes jusqu’au motu et dans le secteur. L’association prévoit de montrer aux jeunes les méthodes ancestrales afin de mieux respecter notre environnement. La commune de Tatakoto nous laissera utiliser une petite parcelle de son domaine patrimonial afin de créer un potager pour apprendre à nos jeunes à manger local et donc diminuer les importations sur notre atoll et ainsi diminuer la consommation en carburant.

 

Présentation de l’action environnementale

Les journées nettoyage du littoral seront organisées une fois par mois.

L’information et la formation des jeunes et moins jeunes sur les dangers qui peuvent être engendrés par une mauvaise gestion de notre environnement, permettra de faire de la prévention et ainsi préserver notre atoll qui est notre seul foyer et donc celui de nos descendants.

 

Présentation de l’action en faveur du handicap

Cette acquisition nous permettra de proposer des sorties hebdomadaires ou au moins deux fois par semaine afin de lancer des activités de découverte et préservation du littoral pour les jeunes (handicap ou non). L’embarcation nous permettra d’amener les jeunes jusqu’aux motus isolés afin de découvrir les espèces endémiques. Des pique-niques seront organisées privilégiant la nourriture locale.

La réserve parlementaire permettrait d’investir dans deux véhicules : marin et terrestre.