Le 6 mars 2020, nous avons adopté en commission des affaires culturelles le projet de réforme de l’audiovisuel.

A travers cette modernisation du paysage audiovisuel, il s’agit d’établir un nouveau programme de financement pour cette production qui puisse vous faire bénéficier d’un accès simplifié à l’information, dans un cadre juridique adapté.

Le 4 juillet 2019, avec le député Stéphane Claireaux, nous réalisions un rapport d’information sur la production audiovisuelle dans les Outre-mer. Par sa vocation à renforcer la développement de la filière audiovisuelle ultra-marine, ce rapport visait à accompagner l’évolution de la réglementation juridique de l’audiovisuel (public et privé) tout en accroissant la visibilité des outre-mer.

Parmi ces mesures adoptées, nous avons soutenu l’ajout de propositions sanctionnant les publicités qui ont un impact négatif sur l’environnement. Afin que les missions de sociétés de l’audiovisuel public reflètent un comportement respectueux de l’environnement, nous avons votés des mesures comme celles portant sur la création d’une conscience de l’urgence écologique et climatique.

De nombreux enjeux ont été au coeur des débats : les relations avec les chaînes privées généralistes de proximité, la régulation de l’information, le Pacte de visibilité des Outre-mer porté par France Télévisions et la réévaluation du rôle du CSA. C’est en cela que l’adoption de ce projet en commission parlementaire marque un tournant dans la promotion d’une rationalisation et d’une meilleure cohérence de l’audiovisuel en hexagone et pour nos territoires d’Outre-mer.

EDIT: Ce texte ne sera finalement jamais examiné en séance du fait de l’épidémie de COVID-19 et des mesures sanitaires qui s’en sont suivies.